Vous êtes ici : Accueil -> Distance -> Récits -> Récit de vol : Pléiades - Moléson - Malatraix - Mt-Pèlerin

Récit de vol : Pléiades - Moléson - Malatraix - Mt-Pèlerin

Après un mardi et un mercredi plutôt riches en thermiques dans les cieux des Pléiades et 2 triangles du côté de Malatraix dont un avec un départ à 12h30, le Regtherm de ce jeudi était très prometteur : plafond à 3000m, léger vent du nord et des thermiques annoncés à 1.8m/s pour les planeurs sur le coup des 15h.

Depuis longtemps je regardais d’un œil rêveur le triangle de Jacques entre Moléson, Les Rochers et le Mt-Pèlerin à une altitude tout de même exceptionnelle pour la région ; si seulement ça pouvait m’arriver…

1er déco à 13h30 pour tâter le thermique. Rapidement à 1550m mais c’est encore un peu tôt. Je me repose au déco et attend tranquillement mes collègues parapentistes du train de 14h… A 14h45 toujours personne (ils travaillent peut-être…) et la brise thermique commence à bien se faire sentir. Ni une, ni deux, j’enfile mes gros gants et c’est parti.

2150m sur les Pléiades, cap sur les Verreaux. En arrivant à la Cape au Moine les nuages sont très hauts mais les thermiques pas aux endroits habituels. Soudain en levant à nouveau les yeux, j’aperçois 3 deltistes sous la base des nuages et un autre à ma hauteur au milieu de la vallée en train d’enrouler un puissant thermique. Je le rejoins et c’est parti jusqu’à 2950m…

En route pour la Dent de Lys… Finalement pas besoin faire le plein en chemin, alors je continue directement sur le Moléson. Survol à 2550m, 1 ou 2 photos et demi-tour sur le Teysachaux où j’arrive à 2150m. Bizarrement j’ai le sentiment d’être plutôt bas mais au moins il fait déjà un peu plus chaud. Ce sera de courte durée puisque je tombe sur une pompe qui m’emmène à plus de 3200m dans le nuage. Un peu perdu tout de même, j’entre « Les Rochers » dans le GPS et suis la flèche… Environ 1 minute dans le blanc et finalement ils apparaissent à nouveau, un peu plus petits qu’avant J . Je suis frigorifié mais avec le sourire jusqu’aux oreilles (gelées elles aussi !).

Après 15 min. sans virage la température est déjà plus agréable sur la Cape au Moine à 2000m et c’est déjà l’heure de remonter pour la suite du voyage… Arrivé à 3000m je repars sur les Rochers et là le 1er parapentiste de l’après-midi apparaît, lui aussi à 3000m à quelques centaines de mètres. Marrant de croiser du monde tout là-haut : c’est Francis avec sa belle Sigma6. On fait un petit bout de chemin ensemble et sur les Rochers une pompe me remonte à 3000m et là, la Tour d’Aï ne me semble pas bien loin.

Je me lance sur les Monts d’Arvel et arrive sur Malatraix à 2300m. Là, pas grand chose alors je revois mes ambitions à la baisse et retourne sur la bâche de la crête de Sonchaux à 1900m. J’enchaîne les pompes en allant aux Rochers jusqu’à 2600m. Il y a déjà plus de monde qu’à l’aller, dont Sonia que je reconnais.

Ensuite route sur le thermique final, celui de la Cape au Moine qui me montera de 2200m à 3200m pour enfin foncer sur le Mt-Pèlerin qui est somme toute à 13 km de là. En chemin je survole les Pléiades à 2500m et 25 min. après avoir quitté ma pompe j’arrive sur l’antenne du Mt-Pèlerin. Là mon GPS m’indique une finesse de 6 pour rentrer à Blonay… ça va le faire ! Demi-tour et j’arrive même vertical le château de Blonay à 1000m. Un peu d’acro et là c’est la totale !!

Magnifique vol triangulaire de 3h13, plafond à 3200m… Que du bonheur !!!

Nils